La Bible a-t-elle autorité?

Avez-vous déjà essayé de hiérarchiser les différentes autorités qui gouvernent vos vies? Si oui, qu'est-ce qui a l'autorité ultime? Pourquoi avez-vous choisi d'accorder l'autorité finale à cette source d'autorité?

Il existe de très nombreuses sources d'autorité dans notre monde, en voici quelques exemples :

  • Les preuves scientifiques. Il est courant, aujourd’hui, de considérer que la science peut apporter toutes les réponses.
  • L’avis des experts. Lorsque la science n’a pas de réponse absolue, on se tourne vers les experts du domaine.
  • La raison. Certains préfèrent mener leur vie par eux-mêmes et considèrent qu’ils sont leur source d’autorité suprême.
  • La direction de l’état. La plupart des gens considère l’état comme une autorité.
  • Les arguments logiques. Les mathématiciens et les philosophes peuvent accepter une vérité à condition qu’elle soit démontrable par des arguments logiques.
  • Le pragmatisme. Ce qui marche a autorité.
  • L’avis du plus grand nombre. C’est l’autorité des sondages d’opinion et de Wikipédia.
  • L’éloquence. Vous pensez peut-être que l’éloquence n’a pas d’importance. Pourtant, les politiciens sont évalués, premièrement, sur ce critère.
  • L’expérience. Si c’est du vécu, ça a autorité.

Les chrétiens (en tous cas certains d’entre eux, dont je fais partie), affirment que la Bible est leur source d’autorité ultime. Qu’est-ce que cela signifie? Comment peut-on l’affirmer? Qu’est-ce que cela devrait changer concrètement à nos vies?

Définition

La confession de foi helvétique postérieure présente l’autorité ainsi (il s’agit du tout premier article de la confession):

« Nous croyons et nous confessons que les livres canoniques des saints prophètes et apôtres de l’Ancien et du Nouveau Testament sont la vraie Parole de Dieu. Ils ont en eux-mêmes une autorité suffisante et ne la tiennent pas des hommes. Car Dieu lui-même a parlé aux patriarches, aux prophètes et aux apôtres et il nous parle, aujourd’hui encore, par les Saintes Ecritures. »

Autrement dit, la Bible est la Parole de Dieu. Cela signifie que désobéir à la Bible revient à désobéir à Dieu. Il n’y a aucune autorité supérieure à Dieu dans l’univers donc la Bible est l’autorité ultime.

Fondement biblique

L’un des passages les plus éclairants pour comprendre et pour défendre l’autorité de la Bible est 2 Timothée 3.16-17 :

« Toute l’Ecriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit formé et équipé pour toute œuvre bonne. »

Ce que cette doctrine ne dit pas

Je crois qu’il y a deux écueils à éviter lorsque l’on veut défendre la doctrine de l’autorité :

  1. Premièrement, la doctrine de l’autorité ne dit pas que la Bible est la seule source d’autorité. Elle dit que la Bible est la source ultime de l’autorité. La nuance est subtile mais importante. La science, l’état, la raison ou l’expérience sont des sources d’autorité légitimes, nous le reconnaissons. Mais lors d’une controverse, nous croyons que la Bible a le dernier mot.
  2. Deuxièmement, la doctrine de l’autorité ne dit pas que la Bible nous permet de régler tous les débats. Il existe de nombreuses questions sur lesquelles la Bible ne se prononce pas (ou pas de manière tranchée).

Applications

Avant tout, la doctrine de l’autorité est une déclaration d’intention : nous déclarons que la Bible est notre source d’autorité suprême et que nous nous soumettons à elle dans tous les domaines de nos vies.

Voici quelques applications concrètes :

A cause de l’autorité,

  • Les chrétiens devraient lire régulièrement la Bible. Ils devraient désirer la connaître pour lui obéir.
  • Les chrétiens devraient prendre leur Bible au culte. Car ce n’est pas le prédicateur qui a autorité mais la Bible. Ils peuvent alors, comme les chrétiens de Bérée, vérifier si ce qu’on leur dit est exact.
  • Les débats entre chrétiens devraient tourner autour des textes bibliques et éviter d’utiliser d’autres arguments. Il est possible que des débats existent (cela est dû à notre mauvaise compréhension de la Bible), mais nous devrions utiliser la Bible pour les résoudre.
  • Les prédicateurs ne devraient pas prêcher ce qu’ils ont à cœur mais la Bible. Jésus, en Marc 7, dresse un portrait peu flatteur de ce qui sort du cœur de l’homme. Arrêtons donc de vouloir prêcher autre chose que la Bible elle-même. C’est précisément à cause de la doctrine de l’autorité que je favorise la prédication textuelle suivie.
  • J’ai pris l’habitude de terminer la lecture du passage biblique que nous étudions pendant la prédication par une formule du style « jusqu’ici la lecture de la Parole de Dieu ». Le but est de nous permettre de faire la distinction entre la Parole infaillible de Dieu et mes mots faillibles.

Les conséquences de l’autorité sont infinies, je vous laisse trouver en quoi l’autorité de la Bible devrait changer votre vie.

Conclusion

Quelle est ma première réaction lorsque je suis en désaccord avec la Bible? Est-ce que j’évacue le désaccord en imaginant une stratégie (du style « ça, c’était vrai à l’époque, mais plus aujourd’hui ») ou est-ce que je suis prêt à me soumettre à la Bible et à l’étudier pour bien la comprendre. Toute la question est là. Je crois que si l’Église comprenait bien la doctrine de l’autorité, beaucoup de problèmes que nous rencontrons se résoudraient d’eux-mêmes.

Dit de manière positive, la doctrine de l’autorité de la Bible est une doctrine rassurante. Dans ce monde où tout change en permanence et où les rumeurs et les fausses informations sont légion, la Bible reste l’inébranlable autorité bienveillante de nos vies.

Cet article est le troisième d’une série de 4. Le premier traite de la suffisance de la Bible. Le deuxième de la clarté.

Abonne-toi à ma newsletter et ne rate aucun de mes articles

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information ainsi que des informations concernant les activités de toutpoursagloire.com. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Consultez notre politique de confidentialités ici.
Pas de spam, promis. Powered by ConvertKit

Jonathan Meyer

Jonathan Meyer est pasteur à l’Église de l’Action Biblique de la Servette à Genève.

Articles pouvant vous intéresser

>