Le livre d’Esther: un maillon indispensable vers Jésus-Christ

Dans notre Église, nous avons eu l'occasion de parcourir le livre d'Esther en 9 rencontres de groupes de maison (si ça vous intéresse, voici le matériel utilisé pour ces rencontres). Voici une série d'articles dans laquelle j'aborderai quelques éléments marquants du livre.

Avec ce troisième article, j'aimerais montrer en quoi le livre d'Esther est un maillon indispensable vers Jésus-Christ. Esther pointe vers Jésus-Christ de deux manières: par son exemple et par ce qui aurait manqué si elle n'était pas intervenue.

Par son exemple

L’un des points culminants du livre d’Esther est sans doute Esther 4.16, lorsqu’Esther dit « j’enfreindrai la loi et, si je dois mourir, je mourrai ».

Esther accepte de mettre sa vie en danger en entrant dans la présence du roi sans y être invitée. Elle devient l’unique espoir du peuple d’Israël. En un sens, elle prend la place de tout le peuple devant le roi pour plaider sa cause et espérer obtenir la grâce.

Jésus-Christ, lui aussi, s’est retrouvé seul, devant Dieu, sur la croix. Lui aussi a pris la place de l’humanité en la représentant et a obtenu la grâce.

Il y a plusieurs différences entre Esther et Jésus. En particulier le fait que Jésus est mort alors qu’Esther a obtenu grâce pour elle-même. Malgré tout, la reine Esther a vécu une situation similaire à celle de Jésus-Christ, en intervenant pour sauver le peuple. En ce sens, elle pointe vers le Messie.

Par ce qui aurait manqué sans elle

En Esther 3.15, l’édit d’extermination des Juifs est promulgué dans tout l’empire. Il se trouve que l’empire Médo-Perse était immense (Esther 1.1 nous dit qu’il s’étendait depuis l’Inde jusqu’en Éthiopie). Cela signifie que l’ensemble du peuple juif est concerné par cet édit d’extermination qui s’apparente à un génocide.

Bien entendu, un génocide est terrible. Mais celui-ci l’est encore plus car Dieu avait promis que le Messie viendrait par le peuple juif. Cet édit n’est pas seulement une menace contre les Juifs, mais contre l’humanité entière. En effet, seul le Messie est capable de sauver les êtres humains.

La mission d’Esther est un maillon nécessaire pour la venue de Jésus-Christ. Elle va assurer la continuité du peuple messianique. Elle va aussi assurer la continuité de la lignée royale par laquelle le Roi des rois viendra sur Terre.

Bien entendu, on pourrait objecter que Dieu aurait pu se servir de quelqu’un d’autre qu’Esther pour sauver son peuple. C’est d’ailleurs la réflexion de Mardochée en Esther 4.14. Mais on constate, par le récit d’Esther, que Dieu conduit l’Histoire. Il conduit l’accomplissement de ses promesses.

Conclusion

L’histoire d’Esther est une belle histoire. C’est une histoire de courage et de sacrifice. Mais ce n’est pas tout. Sans le livre d’Esther, tout s’effondre. Esther, par son exemple et ses actions, pointe vers le Seigneur. Ce livre raconte l’action de Dieu, dans le monde, pour sauver les hommes.

Abonne-toi à ma newsletter et ne rate aucun de mes articles

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information ainsi que des informations concernant les activités de toutpoursagloire.com. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Consultez notre politique de confidentialités ici.
Pas de spam, promis. Powered by ConvertKit

Jonathan Meyer

Jonathan Meyer est pasteur à l’Église de l’Action Biblique de la Servette à Genève.

Articles pouvant vous intéresser

>